Pourquoi préparer des plats chauds avec du plastique pourrait vous tuer

Cuisiner avec du plastique est plus dangereux qu'on ne le pensait auparavant. Ceci selon les dernières recherches de l’Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques (Bfr). Il s'agit d'un organisme renommé qui conseille le gouvernement fédéral sur les questions relatives à la sécurité alimentaire.

Les cuillères, les spatules et les fouets sont les coupables

Les cuillères, les spatules et les fouets sont les coupablesCela semble assez absurde, étant donné que de nombreux ménages préfèrent ces ustensiles de cuisine en plastique (polymère). Eh bien, la raison principale est qu’ils ne chauffent pas, alors les chances de brûlure sont divisées par deux. Mais alors, vaudrait mieux vous en tenir à des spatules, des fouets et des cuillères en acier inoxydable ou à des produits durables si vous voulez vivre sainement.

Les scientifiques allemands ont averti que l'utilisation avec des cuillères, des spatules et des fouets en plastique était l'une des principales causes de plusieurs maladies chroniques, notamment des complications hépatiques et thyroïdiennes, ainsi que du doublement des risques de cancer, d'infertilité et de cholestérol.

Dans la recherche, les scientifiques ont expliqué comment les ustensiles en plastique, utilisés pour cuire des aliments dont la température est supérieure à 70 (Celsius) (158F), libèrent une substance toxique connue sous le nom d’oligomères.

Selon la recherche, deux molécules sont synonymes d’ustensiles en plastique; PA 6 (monomères de caprolactame) et PA 6,6 (deux monomères, l'hexaméthylènediamine et l'acide adipique).

L'impact des oligomères

Les oligomères sont les chaînes courtes produites par inadvertance lors de la fabrication de polyamides (polymères plastiques), qui servent à la fabrication d’ustensiles de cuisine en plastique. Ces oligomères restent dans les ustensiles, mais le problème survient lorsque les ustensiles sont soumis à des températures élevées. Les oligomères tentent de se dissocier des ustensiles sous forme d'anneaux chimiques et se retrouvent dans vos repas.

Il s'agit d'une étude assez récente et, jusqu'à présent, il n'existe aucune donnée expérimentale sur le degré de toxicité des oligomères. Mais il existe un moyen de déterminer les dommages potentiels des oligomères via le "seuil de préoccupation toxicologique".

Ce concept classe la toxicité de substances inconnues en fonction de sa structure dans l'une des trois classes de Cramer: I - faible, II - intermédiaire et III - élevé. Chacune des classes de Cramer a une limite d’apport quotidien maximum déjà attribuée. Les oligomères entrent dans la classe III, ce qui signifie que l'ingestion maximale autorisée pour une personne pesant 132lbs est de 90 microgrammes.

Les ustensiles écologiques sont meilleurs

Mais alors, ce ne sont pas tous les couverts en plastique qui ne sont pas recommandés pour la cuisson. Dans la recherche, 70% des cuillères, des spatules et des fouets ont montré que la migration des oligomères était de 5mg pour chaque 2.2lbs de nourriture cuite. C'est une quantité tout à fait raisonnable, mais malheureusement, dans le pourcentage restant de 30%, la migration des oligomères vers les aliments a dépassé celle de 5mg pour chaque 2.2lbs, ce qui est très préoccupant.

Peut-être que vos ustensiles de cuisine ne font pas partie des dix échantillons des 33 ustensiles , qui sont classés à haut risque. Mais à la fin de la journée, il est utile d’utiliser des ustensiles écologiques, par exemple: couverts réutilisables en bambou, parmi d’autres produits durables.

L’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BFR) a déjà recommandé à tous les fabricants de compiler les données toxicologiques de leurs ustensiles en plastique conformément aux spécifications de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).
Article précédent ARTICLE SUIVANT