La viande est la nouvelle menace pour notre planète, tout comme le plastique

Dans sa dernière émission, Liz Bonnin, présentatrice renomée sur la faune et l'histoire naturelle, a semé la panique dans le monde après avoir révélé l'impact inquiétant de la viande sur notre planète.

La vérité sur la consommation de viande

Cela ne devrait pas surprendre, car les données du GIEC et de la FAO ont déjà révélé l'impact de l'industrie mondiale de l'élevage en ce qui concerne les gaz à effet de serre. Le bétail est responsable de l'émission de gaz plus polluants que l'ensemble de l'industrie des transports dans le monde.

Du point de vue amazonien, l'industrie de la viande bovine est la principale cause de déforestation. L'été dernier, on estimait que la déforestation se produisait à raison de cinq terrains de football chaque minute. Et cela ne nuit pas seulement à l'environnement; la déforestation laisse également la faune sans abri.

La biologiste animalière reconnue est devenue célèbre après son documentaire primé, surnommé ''Drowning in Plastic '', qui a révélé de graves ravages. La pollution plastique ronge lentement notre planète.

Mais au moins pour le plastique, il existe déjà des remèdes en place. Outre le recyclage, les produits durables s'avèrent être des alternatives valables au plastique; par exemple, des couverts naturels. Sur le marché, vous trouverez des couverts en bambou, y compris des pailles en bambou, kits de voyage en bamboo (couverts), ainsi que des cuichettes en bambou, entre autres. Je suis certain que les couteaux en acier ne vous manqueront pas si vous choisissez le véganisme, car il existe également des couverts végans fabriqués à partir de produits naturels.

Soyez le changement

Pour l'industrie de la viande, il n'y a pas de lumière au bout du tunnel. Peu importe nos efforts, nous ne pouvons pas tous être végétaliens; c'est un fait. Mais au moins, plusieurs parties concernées proposent des alternatives.

L'agriculture de conservation est maintenant en cours d'adoption, et parmi les efforts en place figurent des additifs alimentaires qui réduisent le méthane dégagé lors des éructations. Nous avons également vu l'utilisation de hublots sur les vaches. La journaliste a également exploré les pépites de poulet fabriquées en laboratoire, qui est une alternative prometteuse à la viande.

Bien que ces efforts donnent des résultats, ce n'est pas suffisant compte tenu de notre appétit massif pour la viande.

Article précédent ARTICLE SUIVANT